Billetterie en ligne du Mémorial ACTe
Billetterie en ligne du Mémorial ACTe Réservation Accueil billetterie Site officiel
ETAPE 1
Choix des places
ETAPE 2
Vos coordonnées
ETAPE 3
Paiement sécurisé
ETAPE 4
Téléchargement des places
Votre demande
CONCERT /// AKIYO /// RYTHMES et SACRÉ à Pointe-à-Pitre @ Salle des congrès et des arts vivants - Billets & Places

CONCERT /// AKIYO /// RYTHMES et SACRÉ

Concert

Salle des congrès et des arts vivantsDarboussier - Rue Raspail 97110 Pointe-à-Pitre GuadeloupeVentes terminéesAKIYO
GWO KA - MISIK A SENJAN
 
 
En 1978, une bande d'amis proche de Vélo et de Guy
Konkèt constituent la première force vive du mouvement que l'on nommera plus
tard AKIYO !
Parmi eux on compte Fred Julianus, Jean-Pierre Nanon
(Mawso), les frères Nankin, les frères Angèle, Christian Mathurin, Jilis,
Jacques Marie-Basses, Douglas (Ithree), Daniel Ugonin, Ray H, Viviane Dagonia…
Leur volonté est d'impulser une nouvelle dynamique. Un
retour aux sources avec une écriture singulière. L'intention est
radicale : réinjecter du sens pour valoriser la culture
guadeloupéenne. Ils mettent en œuvre à travers leur posture, un véritable
engagement identitaire. Leur vision, leurs actions marqueront cette fin des
années 70. Dès lors la liste de membres est longue pour constituer un véritable
mouvement culturel.
 
Ce tournant majeur a laissé une empreinte non
contestable dans l'histoire du carnaval en Guadeloupe, jusqu'à aujourd'hui.
Quand ils arrivaient aux quatre coins des rues, bouleversant l'ordre établit,
tous s'écriaient : Akiyo ? (Qui sont-ils?)
 
Oui, mais qui sont-ils vraiment ?
Au début une bande d'amis, constitué malgré eux en
association de fait. Car ils réfléchissent sur la situation culturelle, donnent
leur sentiment de la réalité sociale du pays, mènent des actions. Même s'ils se
revendiquent comme apolitique, leur engagement dans la Cité donne le ton d'une
révolution en marche avec une musique singulière, des rythmiques qui leur sont
propres, des textes sans concession, percutants, ciselés, se réclamant des
origines, de l'exception culturelle du gwoka, du Mas a Senjan, de
l'Afrique…
On peut dire que leur nom est né de la foule, marquée
par leurs actions et déplacements, par leur musique qui réinterroge, invente
des rythmes ancestraux. 
1992 naît, Akiyo Mizik, un format scénique
constitué d'une vingtaine de musiciens. Actuellement, c'est l'un de leur
véhicule pour faire parler, vibrer la Guadeloupe de part le monde avec les
voix, les textes, les danses, les tambours des Mas a Senjan, tambours
KA.
Bientôt 40 ans pour ce mouvement qui continue à nous
réserver des surprises…Notamment avec AKIYO KA, une formation d'une
douzaine de musiciens.
 
Ils
viennent investir la scène du Mémorial ACTe avec la même puissance dans le
cadre du cycle « RYTHMES et SACRÉ ». Avec leurs invités, ils marquent
l'incontournable force de leur musique racine, de leur musique sacrée qui fait
appels aux ancêtres, qui écrit aussi l'avenir…