Billetterie en ligne du Mémorial ACTe
Billetterie en ligne du Mémorial ACTe Programmation Accueil billetterie Site officiel
Le programme
EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO Visite EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO
EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO
Visite
Salle d'exposition temporaire - Mémorial ACTe - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO
16 mars - 30 juin
L'exposition propose une immersion dans l'univers des Taïno, amérindiens des Grandes-Antilles dont la culture et en particulier sa dimension artistique s'est développée à partir du IXème siècle de notre ère pour atteindre son apogée entre les XIIIème et XVème siècles. Les sociétés Taïno s'étendront dans l'archipel antillais en République dominicaine, Haïti, Porto Rico, Cuba, aux Bahamas, en Jamaïque et aux Iles Vierges jusqu'au nord des Petites Antilles.
Peuple du Nouveau Monde rencontré par Christophe Colomb sur l'île d'Hispaniola lors de son premier voyage en 1492, le mot « taïno » signifie « bon » et « noble » dans plusieurs dialectes Arawak insulaires. Aujourd'hui le
terme taïno désigne la riche mosaïque culturelle de peuples ayant vécu dans les Grandes-Antilles et les régions limitrophes à cette période.
 
Bien qu'ayant un fond culturel commun trouvant ses racines dans la migration des premiers agriculteurs-potiers issus du bassin de l'Orénoque, les sociétés Taïno se sont construites en développant sur chaque île des
spécifiés propres à leur culture matérielle, symbolique, linguistique et
politique. Leurs croyances centrées autour du culte des cémi, esprits et divinités vénérés dans les maisons, temples ou grottes, ont donné naissance à une multitude d'objets symboliques façonnés sur des supports variés. La communion avec l'univers des esprits s'établissait lors du rituel de la cohoba, une poudre végétale hallucinogène.
 
Omniprésent dans la vie quotidienne, spirituelle et cérémonielle l'art
Taïno a produit des objets d'une esthétique incomparable, support de
leur mythologie et de leur cosmogonie.
Conçue par le Centre Culturel Eduardo León Jimenes comme une exposition
itinérante, ambassadrice de la culture de République dominicaine, Trésors de l'art Taïno a été présentée en Espagne en 2012 et en Colombie
en 2017. Elle trouvait tout naturellement sa place au MACTe en Guadeloupe, au cœur des Petites-Antilles.
 
Née d'un partenariat entre le Mémorial ACTe et le Centre culturel Eduardo
León Jimenes, cette édition présente des pièces issues de leur prestigieuse collection ainsi que des œuvres iconiques de République dominicaine provenant de la Fondation Garcia Arévalo, du Musée archéologique régional Altos de Chavón comme de l'Académie des Sciences.

Lien entre peuples et cultures de la Caraïbe, cet évènement est également l'occasion de présenter les ancêtres des Taïno présents dans les Petites-Antilles, grâce aux collections du musée départemental Edgar Clerc et à celles de l'Etat conservées par la Direction des affaires culturelles de Guadeloupe.
Emoi esthétique, sensoriel et intellectuel, cette présentation de la culture Taïno à partir des objets emblématiques de République dominicaine nous
plonge dans un univers exhumé du passé dont les racines sont toujours
vivantes dans les sociétés caribéennes contemporaines.
Commissaires de l'exposition
 
Dominique Bonnissent
Conservatrice régionale de l'archéologie
Direction des affaires culturelles de Guadeloupe
 
Carlos Andujar
Coordinateur culturel
Centre culturel Eduardo León Jimenes
République dominicaine
 
Prix : 6 €
Stage de 4 jours // Gouter Nanni Nannan: Trésors de l'Art TAÏNO
Du 23 au 26/04/2019
Stage de 4 jours // Gouter Nanni Nannan: Trésors de l'Art TAÏNO
Stage de 4 jours // Gouter Nanni Nannan: Trésors de l'Art TAÏNO
Loisirs
Salle des ateliers modulables - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
Les stages de vacances proposés par le Mémorial ACTe sont l'occasion pour vos enfants de 6 à 12 ans, de bénéficier d'un accueil privilégié et d'activités à la carte: visites guidées, ateliers, projections et autres animations...Un rendez-vous qui conjugue le plaisir des papilles à l'émerveillement.
 
Le coût du stage comprend les repas et collations.
 
Nos stages sont encadrés par des animateurs agréés et des intervenants professionnels.
 
Dans ce cycle trimestriel "Résistance et Liberté", nous proposons la même thématique que l'exposition temporaire "Trésors de l'Art TAÏNO".
 
Vos enfants deviendront de vrais ambassadeurs de la culture Taïno car ils découvriront des objets datant de -4000 avant JC jusqu'à l'arrivée des colons, apprendront des techniques des chasses mais aussi des méthodes d'archéologie grâce aux différentes activités tels que la poterie et le modelage, chasse aux trésors...
 
Pour plus d'informations, contactez-nous : mediation@memorial-acte.fr
 
Tarif 4 jours:
150€/enfant
75€ pour le 2ème enfant
 
Tarif 2 jours:
75€/ enfant
 
Billet non échangeable et non remboursable.
 
Prix : de 75 € à 150 €
Stage de 2 jours // Gouter Nanni Nannan: Trésors de l'Art TAÏNO Stage de 2 jours // Gouter Nanni Nannan: Trésors de l'Art TAÏNO
Stage de 2 jours // Gouter Nanni Nannan: Trésors de l'Art TAÏNO
Loisirs
Salle des ateliers modulables - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
Les stages de vacances proposés par le Mémorial ACTe sont l'occasion pour vos enfants de 6 à 12 ans, de bénéficier d'un accueil privilégié et d'activités à la carte:visites guidées, ateliers, projections et autres animations...Un rendez-vous qui conjugue le plaisir des papilles à l'émerveillement.
Le coût du stage comprend les repas et collations.
Nos stages sont encadrés par des animateurs agréés et des intervenants professionnels.
Dans ce cycle trimestriel "Résistance et Liberté", nous proposons la même
thématique que l'exposition temporaire "Trésors de l'Art TAÏNO".
Vos enfants deviendront de vrais ambassadeurs de la culture Taïno car ils découvriront des objets datant de -4000 avant JC jusqu'à l'arrivée des colons, apprendront des techniques des chasses mais aussi des méthodes d'archéologie grâce aux différentes activités tels que la poterie et le modelage, chasse aux trésors...
Pour plus d'informations, contactez-nous : mediation@memorial-acte.fr
 
Tarif 4 jours: 150€/enfant
75€ pour le 2ème enfant
Tarif 2 jours:75€/enfant
Billet nonéchangeable et non remboursable.
 
Prix : 75 €
BOKANTAJ & DÉDICACES / Le Théâtre au service de l'histoire
23/04/2019 19h00
Rencontre BOKANTAJ & DÉDICACES / Le Théâtre au service de l'histoire
BOKANTAJ & DÉDICACES / Le Théâtre au service de l'histoire
Rencontre
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
BOKANTAJ & DÉDICACES,
Le Théâtre au service de l'histoire,

La Compagnie du Théâtre de l'Air Nouveau (ex-Théâtre del'A.I.R.) a pour objectif de rendre présent et vivant le théâtre Antillo-Guyanais, et de faire découvrir le répertoire théâtral, littéraire et poétique Antillo-Guyanais et Afro-Caraïbe.
Avec eux, nous proposons une rencontre et des échanges
autour de deux ouvrages parus aux Editions Jasor : la pièce
"BLESSURES SECRÈTES, PORT-LOUIS 1943", et "ATTENTATS MEURTRIERS
à PORT-LOUIS 1943" en compagnie des deux auteurs, Luc Saint-Eloy et
Henriette Nadir-Cosaque.

TOUT PUBLIC
HEURE :19H
Durée : 120min
(Salle des congrès et des arts vivants)

ENTRÉE LIBRE
 
Prix : 0 €
Hommage à Gerty ARCHIMÈDE
26/04/2019 19h00
Rencontre Hommage à Gerty ARCHIMÈDE
Hommage à Gerty ARCHIMÈDE
Rencontre
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
Lecture, témoignages, échanges, Musique…
La Région Guadeloupe vous convie à l'ouverture officielle de l'année dédiée à Gerty ARCHIMÈDE, née le 26 avril 1909 à Morne-à-l'Eau.
Dans la limite des places disponibles, prière de réserver.
Prix : 0 €
THÉÂTRE / Blessures secrètes de Luc SAINT-ELOY
27/04/2019 20h00
Soirée THÉÂTRE /  Blessures secrètes de Luc SAINT-ELOY
THÉÂTRE / Blessures secrètes de Luc SAINT-ELOY
Soirée
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
THÉÂTRE,
Suivi d'Échanges-Atelier,

"Blessures secrètes" de 
Luc Saint-Eloy
Les Ateliers du Savoir du Théâtre de l'Air Nouveau
Une troupe de théâtre, baptisée « Les visiteurs de la mémoire » débarquent Rue Schœlcher, dans un espace clos qu'ils connaissent bien. C'est à cet endroit que s'est déroulé, il y a 76 ans, une tragédie qui a  endeuillé la commune de Port-Louis.
C'était en 1943 : des gendarmes et des policiers ont tiré sur des civils. Ils
ont tiré à balle réelle. Trois Port- Louisiens a perdu la vie. Ils se nomment
Auguste Gène, Abel Damas et Louis Villeroy.
Le théâtre est sans doute un instrument de compréhension au
service de tous. C'est aussi une autre manière de visiter, de revisiter ou
peut-être de découvrir des pages d'histoire de l'archipel guadeloupéen, à
travers la discipline théâtrale.
La création de « Blessures secrètes de 1943 » en est un
exemple.
Ainsi l'atelier de théâtre intitulé « Les ateliers du
Savoir », est un excellent prétexte pour réaffirmer la part créative de chaque
individu. C'est un programme interactif, et participatif.
 
Prix : de 10 € à 18 €
kALAKASWÉ / INITIATION-DANSE avec Raymonde PATER TORIN
28/04/2019 16h00
kALAKASWÉ / INITIATION-DANSE  avec Raymonde PATER TORIN
kALAKASWÉ / INITIATION-DANSE avec Raymonde PATER TORIN
Loisirs
Terrasse Evènementielle - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre

RYTHMES & SACRÉ
KALAKASWÉ avec Raymonde PATER TORIN,
« Apwann rantré é dansé an wond a Léwòz ki kò
a-w pòtan ki kò a-w an dyann an dyann » *

Autour et avec Raymonde PATER TORIN, ce trimestre se dessine entre résistances et liberté…
Avec Daniel SAVONNIER & Fanswa LADREZEAU
*Pour tous, petits, grands, amateurs, professionnels, et FOCUS SUR LA MOBILITÉ RÉDUITE, dans le cadre ce Kalakaswé.
 
Prix : 5 €
CinéMACTe A LA LOUPE "Sur les Traces de la Mémoire"
30/04/2019 19h00
Projection CinéMACTe  A LA LOUPE  "Sur les Traces de la Mémoire"
CinéMACTe A LA LOUPE "Sur les Traces de la Mémoire"
Projection
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
CinéMACTe à la loupe,
Sur les Traces de la Mémoire. 

Les coulisses de la marche du 21 juin 1998 à Paris.
Sur les traces de la mémoire. Les coulisses de la marche du 21 juin 1998 à Paris de Uteka Liroy et Joël Liroy, documentaire suivi de témoignages.
Ce film commémore le 150ième anniversaire de la deuxième abolition de l'esclavage dans les colonies françaises.
Il retrace en 1998, une manifestation citoyenne et un spectacle théâtral
participatif fondateurs pour la conquête d'une politique mémorielle nationale,
l'érection d'un monument en hommage aux innombrables victimes et la
reconnaissance de l'esclavage transatlantique comme "Crime contre
l'humanité, Loi Taubira 2001"
Plus de 160 000 participants et 500 acteurs marcheurs, comédiens et
danseurs, costumiers, stylistes, artistes et créateurs y ont participé, retraçant
les grandes pages de l'histoire des peuples noirs et afro descendants, de
l'Egypte antique jusqu'aux révolutions anti esclavagistes dans les Caraïbes et
aux Amériques. Le film sera projeté en salle suivi d'un échange avec les
organisateurs, un collectif d'associations, des artistes…
Car cette année-là, le 21 juin 1998, une première création artistique
collective et mémorielle est née miraculeusement au son du tambour des groupes
Akiyo pour la première fois dans les rues parisiennes et du groupe francilien
Miyo. Une révolution culturelle qui se poursuit encore aujourd'hui avec le
Théâtre de l'Air Nouveau par les « Ateliers du Savoir ».
TOUT PUBLIC
(Salle des congrès et des arts vivants)

TARIF : 3€
tarif réduit - 5€ tarif plein
 
Prix : 5 €
Conférence: Histoire et concept du mot Taïno
10/05/2019 19h00
Conférence: Histoire et concept du mot Taïno
Conférence: Histoire et concept du mot Taïno
Conférence
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
Titre de la conférence : ​"Histoire et problèmes de l'utilisation du concept Taïno dans l'archéologie des Grandes Antilles​" 
 
 
Résumé : Le terme Taïno a traditionnellement été utilisé pour désigner une forme d'identité culturelle partagée par les groupes qui occupaient les Grandes Antilles à l'époque du contact. Cette perspective suppose que ces groupes appartenaient à un même contexte culturel en raison d'une ascendance commune. Cependant, des recherches archéologiques et ethno historiques récentes dans les Grandes Antilles ont révélé un niveau plus élevé de diversité et de variabilité culturelle que ce qu'implique le concept de Taïno. Cette conférence présente l'historique du concept et examine trois études récentes ayant proposé de nouvelles façons d'aborder le problème. La conférence présentera les implications de cette nouvelle perspective pour les recherches futures, leurs limites, la manière dont elles peuvent être mal appliquées, ainsi que la mesure de leurs applications dans différents contextes.
Intervenant: Dr.L.Antonio Curet, conservateur au Smithsonian-National Museum of American Indian, Washington.
Biographie : De 2000 à 2013, il était conservateur au Field Museum et professeur adjoint à l'Université de l'Illinois, Chicago. Ses recherches se concentrent principalement sur les changements culturels et sociaux dans les Caraïbes anciennes. A. Curet a publié de nombreux ouvrages et articles dans des journaux nationaux et internationaux.
 
Modératrice : Dominique Bonnissent, conservatrice régionale de l'archéologie, DAC Guadeloupe, commissaire de l'exposition « Trésors de
l'art Taïno »
Accès : entrée libre, réservation obligatoire
 
Conférence en Anglais traduite en Français par un interprète.

Prix : 0 €
Les sociétés amérindiennes des Antilles après 1492
16/05/2019 19h00
Conférence Les sociétés amérindiennes des Antilles après 1492
Les sociétés amérindiennes des Antilles après 1492
Conférence
Salle des ateliers modulables - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
Titre de la conférence : ​"Les sociétés amérindiennes des Antilles à la suite des rencontres de 1492"
 
Intervenants : Corinne Hofman est professeure d'archéologie des Caraïbes à l'Université de Leiden, Pays-Bas, depuis 2007. Elle a obtenu un doctorat à l'Université de Leiden en 1993 et a remporté le prix Spinoza en 2014. Depuis 2015, elle est membre de l'Académie royale des arts et des sciences des Pays-Bas.
Résumé : Au moment de l'invasion européenne du Nouveau Monde, la Caraïbe était peuplée de sociétés amérindiennes, dénommée Tainos, Caraïbes et autres, dont leurs ancêtres étaient entrés dans l'archipel entre 6000 et 4000 ans av. J.-C. en provenance de
différentes régions de l'Amérique du Sud et Centrale. De vastes réseaux d'échanges reliant les sociétés insulaires entre-elles se sont établis au fil des siècles. En tant que centre des premières rencontres entre l'Ancien et le Nouveau Monde, la Caraïbe a été l'espace initial du continent Américain où la dynamique interculturelle amérindienne, africaine et européenne a conduit à la formation de nouvelles identités et de nouveaux mondes sociaux et matériels. La colonisation européenne de la Caraïbe ne constituait pas un événement isolé, mais plutôt une série de processus, certaines îles ont résisté au contrôle européen jusqu'au XIXe siècle. Cette présentation est centrée sur l'histoire profonde, les transformations et la résistance des sociétés amérindiennes de la Caraïbe à la suite des rencontres coloniales de 1492.
Documentaire "Bajo de la tierra del encuentro : las raices de America" ou "Sous le sol de la rencontre". Selon une étude internationale qui suit l'itinéraire emprunté par Christophe Colomb en 1494, plus de 200 colonies de peuplement indigènes ont été localisées dans le nord et le nord-ouest de la République dominicaine pour pénétrer pour la première fois au cœur de l'île espagnole. Réalisation Pablo Lozano, Aura Canela, Chichi Peralta, Projet NEXUS 1492, Université de leiden, Institut techologique de Santo Domingo, 14 minutes 53, 2016. 

Modératrice : Dominique Bonnissent, conservatrice régionale de l'archéologie, DAC Guadeloupe, commissaire de l'exposition « Trésors de l'art Taïno »
Conférence suivie de la projection du documentaire "Bajo de la tierra del encuentro : las raices de America" ou "Sous le sol de la rencontre", réalisation Pablo Lozano, Aura Canela, Chichi Peralta, Projet NEXUS 1492, Université de leiden, Institut techologique de Santo Domingo, 14 minutes 53, 2016.

Accès : entrée libre, réservation obligatoire.
Prix : 0 €
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
23/05/2019 09h30
Spectacle WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
CONTE MUSICAL & CHORÉGRAPHIQUE,
 
WAKA DOUVAN JOU,
 
Ce conte onirique se veut une relecture des mythes et rites issus de la Caraïbe.
Au-delà des faits historiques, ce qui est recherché, c'est une plongée dans un
univers qui malgré son lot de souffrance, d'injustice et de frustration, a
suscité la créativité des travailleurs de la terre. 
Sur l'île imaginaire de Malaka, un arbre magique, un arbre à sons, au lieu de donner des fruits donne des tambours.
 
Dans ce spectacle, s'entrelacent la musique et la danse Gwoka avec les paroles
poétiques charroyées (transportées) par le conteur. S'y mêlent le conte, les
chants et la danse et des extraits d'auteurs antillais (Ernest Pépin, Guy
Tirolien, Philippe Cantinol), proposant des moments d'interactivité. De ce
fait, il a pour vocation à susciter le débat et place le spectateur au coeur
du récit par une catharsis salutaire. Sur fond de réalisme merveilleux caribéen
et usant de certains créolismes, il invite au rêve, au dépassement de soi, à
la générosité et à la solidarité. C'est un hommage, à visée universelle, à
la capacité de résilience de tout être humain en situation d'exploitation et de
chosification.
 
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.   
 
Distribution :

 
Écriture et chorégraphie : Max DIAKOK

Mise en scène : Daniély FRANCISQUE et Max DIAKOK
Le conteur : Philippe CANTINOL
Les danseurs : Rosy LEEN et Max DIAKOK
Les musiciens : Emmanuel RÉVEILLÉ et Jony LEROND,
Création lumières : Jean Pierre NEPOST
Ce spectacle
de la Compagnie Boukousou est labellisé par le Ministère
de la Culture et de la
Communication et par le CNMHE.
Avec le soutien de la Mairie de Paris.
Prix : 5 €
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
24/05/2019 20h00
Spectacle WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
CONTE MUSICAL & CHORÉGRAPHIQUE,
 
WAKA DOUVAN JOU,
 
Ce conte onirique se veut une relecture des mythes et rites issus de la Caraïbe.
Au-delà des faits historiques, ce qui est recherché, c'est une plongée dans un
univers qui malgré son lot de souffrance, d'injustice et de frustration, a
suscité la créativité des travailleurs de la terre.  
Sur l'île imaginaire de Malaka, un arbre magique, un arbre à sons, au lieu de donner des fruits donne des tambours.
 
Dans ce spectacle, s'entrelacent la musique et la danse Gwoka avec les paroles
poétiques charroyées (transportées) par le conteur. S'y mêlent le conte, les
chants et la danse et des extraits d'auteurs antillais (Ernest Pépin, Guy
Tirolien, Philippe Cantinol), proposant des moments d'interactivité. De ce
fait, il a pour vocation à susciter le débat et place le spectateur au coeur
du récit par une catharsis salutaire. Sur fond de réalisme merveilleux caribéen
et usant de certains créolismes, il invite au rêve, au dépassement de soi, à
la générosité et à la solidarité. C'est un hommage, à visée universelle, à
la capacité de résilience de tout être humain en situation d'exploitation et de
chosification.
 
 

 
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.   
 
Distribution :

 
Écriture et chorégraphie : Max DIAKOK

Mise en scène : Daniély FRANCISQUE et Max DIAKOK
Le conteur : Philippe CANTINOL
Les danseurs : Rosy LEEN et Max DIAKOK
Les musiciens : Emmanuel RÉVEILLÉ et Jony LEROND,
Création lumières : Jean Pierre NEPOST
Ce spectacle
de la Compagnie Boukousou est labellisé par le Ministère
de la Culture et de la
 Communication et par le CNMHE
Avec le soutien de la Mairie de Paris.
Prix : de 15 € à 18 €
KALAKASWÉ // Max DIAKOK
26/05/2019 16h00
Atelier KALAKASWÉ // Max DIAKOK
KALAKASWÉ // Max DIAKOK
Atelier
Terrasse Evènementielle - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
INITIATION-DANSE,
 
 
KALAKASWÉ avec Max DIAKOK,

DANSER entre quête métaphysique et lutte émancipatrice c'est ce qui conduit Max DIAKOK. Pour ce Kalakaswé il convoque les 7 rythmes du KA en s'adressant à tous les publics. A travers cette initiation accessible dès le plus jeune âge, le chorégraphe accompagné de Fanswa LADREZEAU et de Daniel SAVONNIER prolonge un temps de partage et de transmission après les récentes représentations de ses spectacles au Mémorial ACTe.
 
Prix : 5 €
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
28/05/2019 09h30
Spectacle J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
SOLO, DANSE,
 
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE,
 
" J'habite une blessure sacrée " slalome entre déséquilibre et enracinement, douceur et force, intimité et ouverture. Ce solo est conçu comme un dialogue entre deux nécessités qui s'entrecroisent : la quête métaphysique et la lutte émancipatrice.
« Depuis mes débuts dans la composition chorégraphique, je n'ai eu de cesse d'interroger les danses ancestrales de Guadeloupe pour y débusquer, au-delà de leur organisation formelle et de leurs codes, une parole essentielle susceptible de nourrir ma démarche créative.
 
J'y voyais par la même occasion tout l'enjeu esthétique d'un langage gestuel nouveau. En mouvement vers de nouvelles terres à défricher, m'inscrivant dans la famille de la danse contemporaine, je m'abreuvais à cette source vive que constituent les danses Gwoka en relation avec mon imaginaire caribéen, combinant une approche esthétique singulière, une soif et une faim universelles. » Max DIAKOK
 
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.
 
DISTRIBUTION:
 
Compagnie Boukousou
 
Chorégraphe et interprète:
Max DIAKOK

Vidéo-scénographie:
Claudio CAVALLARI


Musique originale:
Rico TOTO


Dramaturgie:

Lucile PERAIN


Lumière:
Johann CHAUVEAU
Prix : 5 €
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
30/05/2019 17h30
Spectacle J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
SOLO, DANSE,
 
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE,
 
" J'habite une blessure sacrée " slalome entre déséquilibre et enracinement, douceur et force, intimité et ouverture. Ce solo est conçu comme un dialogue entre deux nécessités qui s'entrecroisent : la quête métaphysique et la lutte émancipatrice.
« Depuis mes débuts dans la composition chorégraphique, je n'ai eu de cesse d'interroger les danses ancestrales de Guadeloupe pour y débusquer, au-delà de leur organisation formelle et de leurs codes, une parole essentielle susceptible de nourrir ma démarche créative. 
 
J'y voyais par la même occasion tout l'enjeu esthétique d'un langage gestuel nouveau. En mouvement vers de nouvelles terres à défricher, m'inscrivant dans la famille de la danse contemporaine, je m'abreuvais à cette source vive que constituent les danses Gwoka en relation avec mon imaginaire caribéen, combinant une approche esthétique singulière, une soif et une faim universelles. » Max DIAKOK
 

 

Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.
 
DISTRIBUTION:
 
Compagnie Boukousou 
 
Chorégraphe et interprète:
Max DIAKOK

Vidéo-scénographie:
Claudio CAVALLARI 


Musique originale:
Rico TOTO 


Dramaturgie:
 
Lucile PERAIN 


Lumière: 
Johann CHAUVEAU

Prix : de 15 € à 18 €
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
01/06/2019 20h00
Spectacle J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
SOLO, DANSE, J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, 
 
" J'habite une blessure sacrée " slalome entre déséquilibre et enracinement, douceur et force, intimité et ouverture. Ce solo est conçu comme un dialogue entre deux nécessités qui s'entrecroisent : la quête métaphysique et la lutte émancipatrice.« Depuis mes débuts dans la composition chorégraphique, je n'ai eu de cesse d'interroger les danses ancestrales de Guadeloupe pour y débusquer, au-delà de leur organisation formelle et de leurs codes, une parole essentielle susceptible de nourrir ma démarche créative.  J'y voyais par la même occasion tout l'enjeu esthétique d'un langage gestuel nouveau. En mouvement vers de nouvelles terres à défricher, m'inscrivant dans la famille de la danse contemporaine, je m'abreuvais à cette source vive que constituent les danses Gwoka en relation avec mon imaginaire caribéen, combinant une approche esthétique singulière, une soif et une faim universelles. »
Max DIAKOK
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation. 
 
DISTRIBUTION: Compagnie Boukousou  Chorégraphe et interprète:Max DIAKOKVidéo-scénographie:Claudio CAVALLARI Musique originale:Rico TOTO Dramaturgie: Lucile PERAIN Lumière: Johann CHAUVEAU
Prix : de 15 € à 18 €