Billetterie en ligne du Mémorial ACTe
Billetterie en ligne du Mémorial ACTe Programmation Accueil billetterie Site officiel
Le programme
Atelier Initiation à la recherche généaolgie.
Du 14/04/2018 au 31/12/2019
Atelier Initiation à la recherche généaolgie.
Atelier Initiation à la recherche généaolgie.
Loisirs
Généalogie dispositif scénographique - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
 
 
Prix : 12 €
Atelier Généalogie
Du 13/05/2018 au 31/12/2019
Atelier Généalogie
Atelier Généalogie
Loisirs
Généalogie médiathèque numérique - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
 
 
Prix : 12 €
EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO Visite EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO
EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO
Visite
Salle d'exposition temporaire - Mémorial ACTe - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L'ART TAÏNO
16 mars - 30 juin
L'exposition propose une immersion dans l'univers des Taïno, amérindiens des Grandes-Antilles dont la culture et en particulier sa dimension artistique s'est développée à partir du IXème siècle de notre ère pour atteindre son apogée entre les XIIIème et XVème siècles. Les sociétés Taïno s'étendront dans l'archipel antillais en République dominicaine, Haïti, Porto Rico, Cuba, aux Bahamas, en Jamaïque et aux Iles Vierges jusqu'au nord des Petites Antilles.
Peuple du Nouveau Monde rencontré par Christophe Colomb sur l'île d'Hispaniola lors de son premier voyage en 1492, le mot « taïno » signifie « bon » et « noble » dans plusieurs dialectes Arawak insulaires. Aujourd'hui le
terme taïno désigne la riche mosaïque culturelle de peuples ayant vécu dans les Grandes-Antilles et les régions limitrophes à cette période.
 
Bien qu'ayant un fond culturel commun trouvant ses racines dans la migration des premiers agriculteurs-potiers issus du bassin de l'Orénoque, les sociétés Taïno se sont construites en développant sur chaque île des
spécifiés propres à leur culture matérielle, symbolique, linguistique et
politique. Leurs croyances centrées autour du culte des cémi, esprits et divinités vénérés dans les maisons, temples ou grottes, ont donné naissance à une multitude d'objets symboliques façonnés sur des supports variés. La communion avec l'univers des esprits s'établissait lors du rituel de la cohoba, une poudre végétale hallucinogène.
 
Omniprésent dans la vie quotidienne, spirituelle et cérémonielle l'art
Taïno a produit des objets d'une esthétique incomparable, support de
leur mythologie et de leur cosmogonie.
Conçue par le Centre Culturel Eduardo León Jimenes comme une exposition
itinérante, ambassadrice de la culture de République dominicaine, Trésors de l'art Taïno a été présentée en Espagne en 2012 et en Colombie
en 2017. Elle trouvait tout naturellement sa place au MACTe en Guadeloupe, au cœur des Petites-Antilles.
 
Née d'un partenariat entre le Mémorial ACTe et le Centre culturel Eduardo
León Jimenes, cette édition présente des pièces issues de leur prestigieuse collection ainsi que des œuvres iconiques de République dominicaine provenant de la Fondation Garcia Arévalo, du Musée archéologique régional Altos de Chavón comme de l'Académie des Sciences.

Lien entre peuples et cultures de la Caraïbe, cet évènement est également l'occasion de présenter les ancêtres des Taïno présents dans les Petites-Antilles, grâce aux collections du musée départemental Edgar Clerc et à celles de l'Etat conservées par la Direction des affaires culturelles de Guadeloupe.
Emoi esthétique, sensoriel et intellectuel, cette présentation de la culture Taïno à partir des objets emblématiques de République dominicaine nous
plonge dans un univers exhumé du passé dont les racines sont toujours
vivantes dans les sociétés caribéennes contemporaines.
Commissaires de l'exposition
 
Dominique Bonnissent
Conservatrice régionale de l'archéologie
Direction des affaires culturelles de Guadeloupe
 
Carlos Andujar
Coordinateur culturel
Centre culturel Eduardo León Jimenes
République dominicaine
 
Prix : 6 €
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
23/05/2019 09h30
Spectacle WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
CONTE MUSICAL & CHORÉGRAPHIQUE,
 
WAKA DOUVAN JOU,
 
Ce conte onirique se veut une relecture des mythes et rites issus de la Caraïbe.
Au-delà des faits historiques, ce qui est recherché, c'est une plongée dans un
univers qui malgré son lot de souffrance, d'injustice et de frustration, a
suscité la créativité des travailleurs de la terre. 
Sur l'île imaginaire de Malaka, un arbre magique, un arbre à sons, au lieu de donner des fruits donne des tambours.
 
Dans ce spectacle, s'entrelacent la musique et la danse Gwoka avec les paroles
poétiques charroyées (transportées) par le conteur. S'y mêlent le conte, les
chants et la danse et des extraits d'auteurs antillais (Ernest Pépin, Guy
Tirolien, Philippe Cantinol), proposant des moments d'interactivité. De ce
fait, il a pour vocation à susciter le débat et place le spectateur au coeur
du récit par une catharsis salutaire. Sur fond de réalisme merveilleux caribéen
et usant de certains créolismes, il invite au rêve, au dépassement de soi, à
la générosité et à la solidarité. C'est un hommage, à visée universelle, à
la capacité de résilience de tout être humain en situation d'exploitation et de
chosification.
 
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.   
 
Distribution :

 
Écriture et chorégraphie : Max DIAKOK

Mise en scène : Daniély FRANCISQUE et Max DIAKOK
Le conteur : Philippe CANTINOL
Les danseurs : Rosy LEEN et Max DIAKOK
Les musiciens : Emmanuel RÉVEILLÉ et Jony LEROND,
Création lumières : Jean Pierre NEPOST
Ce spectacle
de la Compagnie Boukousou est labellisé par le Ministère
de la Culture et de la
Communication et par le CNMHE.
Avec le soutien de la Mairie de Paris.
Prix : 5 €
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
24/05/2019 20h00
Spectacle WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
WAKA DOUVAN JOU - CONTE MUSICAL DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
CONTE MUSICAL & CHORÉGRAPHIQUE,
 
WAKA DOUVAN JOU,
 
Ce conte onirique se veut une relecture des mythes et rites issus de la Caraïbe.
Au-delà des faits historiques, ce qui est recherché, c'est une plongée dans un
univers qui malgré son lot de souffrance, d'injustice et de frustration, a
suscité la créativité des travailleurs de la terre.  
Sur l'île imaginaire de Malaka, un arbre magique, un arbre à sons, au lieu de donner des fruits donne des tambours.
 
Dans ce spectacle, s'entrelacent la musique et la danse Gwoka avec les paroles
poétiques charroyées (transportées) par le conteur. S'y mêlent le conte, les
chants et la danse et des extraits d'auteurs antillais (Ernest Pépin, Guy
Tirolien, Philippe Cantinol), proposant des moments d'interactivité. De ce
fait, il a pour vocation à susciter le débat et place le spectateur au coeur
du récit par une catharsis salutaire. Sur fond de réalisme merveilleux caribéen
et usant de certains créolismes, il invite au rêve, au dépassement de soi, à
la générosité et à la solidarité. C'est un hommage, à visée universelle, à
la capacité de résilience de tout être humain en situation d'exploitation et de
chosification.
 
 

 
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.   
 
Distribution :

 
Écriture et chorégraphie : Max DIAKOK

Mise en scène : Daniély FRANCISQUE et Max DIAKOK
Le conteur : Philippe CANTINOL
Les danseurs : Rosy LEEN et Max DIAKOK
Les musiciens : Emmanuel RÉVEILLÉ et Jony LEROND,
Création lumières : Jean Pierre NEPOST
Ce spectacle
de la Compagnie Boukousou est labellisé par le Ministère
de la Culture et de la
 Communication et par le CNMHE
Avec le soutien de la Mairie de Paris.
Prix : de 15 € à 18 €
KALAKASWÉ // Max DIAKOK
26/05/2019 16h00
Atelier KALAKASWÉ // Max DIAKOK
KALAKASWÉ // Max DIAKOK
Atelier
Terrasse Evènementielle - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
INITIATION-DANSE,
 
 
KALAKASWÉ avec Max DIAKOK,

DANSER entre quête métaphysique et lutte émancipatrice c'est ce qui conduit Max DIAKOK. Pour ce Kalakaswé il convoque les 7 rythmes du KA en s'adressant à tous les publics. A travers cette initiation accessible dès le plus jeune âge, le chorégraphe accompagné de Fanswa LADREZEAU et de Daniel SAVONNIER prolonge un temps de partage et de transmission après les récentes représentations de ses spectacles au Mémorial ACTe.
 
Prix : 5 €
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
28/05/2019 09h30
Spectacle J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
SOLO, DANSE,
 
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE,
 
" J'habite une blessure sacrée " slalome entre déséquilibre et enracinement, douceur et force, intimité et ouverture. Ce solo est conçu comme un dialogue entre deux nécessités qui s'entrecroisent : la quête métaphysique et la lutte émancipatrice.
« Depuis mes débuts dans la composition chorégraphique, je n'ai eu de cesse d'interroger les danses ancestrales de Guadeloupe pour y débusquer, au-delà de leur organisation formelle et de leurs codes, une parole essentielle susceptible de nourrir ma démarche créative.
 
J'y voyais par la même occasion tout l'enjeu esthétique d'un langage gestuel nouveau. En mouvement vers de nouvelles terres à défricher, m'inscrivant dans la famille de la danse contemporaine, je m'abreuvais à cette source vive que constituent les danses Gwoka en relation avec mon imaginaire caribéen, combinant une approche esthétique singulière, une soif et une faim universelles. » Max DIAKOK
 
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.
 
DISTRIBUTION:
 
Compagnie Boukousou
 
Chorégraphe et interprète:
Max DIAKOK

Vidéo-scénographie:
Claudio CAVALLARI


Musique originale:
Rico TOTO


Dramaturgie:

Lucile PERAIN


Lumière:
Johann CHAUVEAU
Prix : 5 €
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
30/05/2019 17h30
Spectacle J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
SOLO, DANSE,
 
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE,
 
" J'habite une blessure sacrée " slalome entre déséquilibre et enracinement, douceur et force, intimité et ouverture. Ce solo est conçu comme un dialogue entre deux nécessités qui s'entrecroisent : la quête métaphysique et la lutte émancipatrice.
« Depuis mes débuts dans la composition chorégraphique, je n'ai eu de cesse d'interroger les danses ancestrales de Guadeloupe pour y débusquer, au-delà de leur organisation formelle et de leurs codes, une parole essentielle susceptible de nourrir ma démarche créative. 
 
J'y voyais par la même occasion tout l'enjeu esthétique d'un langage gestuel nouveau. En mouvement vers de nouvelles terres à défricher, m'inscrivant dans la famille de la danse contemporaine, je m'abreuvais à cette source vive que constituent les danses Gwoka en relation avec mon imaginaire caribéen, combinant une approche esthétique singulière, une soif et une faim universelles. » Max DIAKOK
 

 

Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation.
 
DISTRIBUTION:
 
Compagnie Boukousou 
 
Chorégraphe et interprète:
Max DIAKOK

Vidéo-scénographie:
Claudio CAVALLARI 


Musique originale:
Rico TOTO 


Dramaturgie:
 
Lucile PERAIN 


Lumière: 
Johann CHAUVEAU

Prix : de 15 € à 18 €
Parcours d'artistes. Traces & genèse. Rencontre avec : Max DIAKOK
01/06/2019 10h00
Parcours d'artistes. Traces & genèse. Rencontre avec : Max DIAKOK
Parcours d'artistes. Traces & genèse. Rencontre avec : Max DIAKOK
Rencontre
Généalogie dispositif scénographique - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
« Parcours d'artistes : Traces & genèse »…
 Rencontre avec : Max DIAKOK
 
Ce nouveau rendez-vous 2019, initiée au cœur du centre de généalogie invite le public à une autre approche de la question généalogique à partir du parcours
d'un artiste.

 
Parcours : Son histoire, son œuvre…
Traces & genèse : L'histoire de son patronyme, son enracinement, les rencontres qui font de lui un danseur contemporain ancré dans la tradition.
 
A travers l'histoire personnelle de l'artiste faite l'expérience d'une approche
de l'étude généalogique sous des angles inédits !
 
Prix : 12 €
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
01/06/2019 20h00
Spectacle J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, SOLO DANSÉ de Max DIAKOK
Spectacle
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
SOLO, DANSE, J'HABITE UNE BLESSURE SACRÉE, 
 
" J'habite une blessure sacrée " slalome entre déséquilibre et enracinement, douceur et force, intimité et ouverture. Ce solo est conçu comme un dialogue entre deux nécessités qui s'entrecroisent : la quête métaphysique et la lutte émancipatrice.« Depuis mes débuts dans la composition chorégraphique, je n'ai eu de cesse d'interroger les danses ancestrales de Guadeloupe pour y débusquer, au-delà de leur organisation formelle et de leurs codes, une parole essentielle susceptible de nourrir ma démarche créative.  J'y voyais par la même occasion tout l'enjeu esthétique d'un langage gestuel nouveau. En mouvement vers de nouvelles terres à défricher, m'inscrivant dans la famille de la danse contemporaine, je m'abreuvais à cette source vive que constituent les danses Gwoka en relation avec mon imaginaire caribéen, combinant une approche esthétique singulière, une soif et une faim universelles. »
Max DIAKOK
Tout retard du public fera l'objet d'un refus d'accès à la représentation. 
 
DISTRIBUTION: Compagnie Boukousou  Chorégraphe et interprète:Max DIAKOKVidéo-scénographie:Claudio CAVALLARI Musique originale:Rico TOTO Dramaturgie: Lucile PERAIN Lumière: Johann CHAUVEAU
Prix : de 15 € à 18 €
Conférence: "La dimension indienne dans le vaudou dominicain"
07/06/2019 19h00
Conférence: "La dimension indienne dans le vaudou dominicain"
Conférence: "La dimension indienne dans le vaudou dominicain"
Conférence
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
Résumé: 
Vaudou, expression religieuse dominicaine non institutionnalisée dans laquelle apparaissent des expressions du catholicisme, léguée par les Espagnols qui sont arrivés en Amérique avec leurs saints et leurs fêtes de 1492 et en particulier en République dominicaine, où ils ont trouvé les Indiens Taino. Ils avaient leur organisation sociale, ainsi que leurs croyances religieuses. Puis à partir de 1501, lorsque les effectifs de Taino ont été éteints, des Noirs ont été amenés, d'abord en provenance d'Espagne, qui connaissaient déjà le catholicisme et certains avaient leur confrérie qu'ils connaissaient déjà en Espagne. Ces trois cultures ont forgé ce qui est aujourd'hui le peuple dominicain et par là même sa diversité religieuse, parmi lesquelles nous mentionnons le vaudou dominicain qui mêle les saints catholiques à des expressions du vaudou africain.  
Biographie : 
Anthropologue dominicaine, Soraya Aracena a étudié au Centre d'études avancées de Porto Rico et des Caraïbes. Depuis plusieurs années, elle étudie le patrimoine culturel africain ; Aracena est la créatrice de la banque d'images Videoteca Chango Prieto (1995), sélection de vidéos ethnographiques. Elle a également lancé les Festivals anthropologiques des cultures afro-américaines créés et parrainés par le Centre culturel d'Espagne à Saint-Domingue. Conservateur de plusieurs expositions d'objets ethnographiques : Symposium international sur les cultes religieux chez les ancêtres dans les Caraïbes, organisé à l'Université de Porto Rico (1990) sur la présence africaine dans la culture dominicaine, au Centre culturel de l'Espagne à Santo Domingo et à Martinique et en Guadeloupe, à l'occasion de la commémoration de l'abolition de l'esclavage (1998)
Modérateur :Thierry L'Etang, directeur scientifique et culturel du Mémorial ACTe
 
Date : vendredi 7 Juinà 19H00
 Lieu : Salle des congrès et des arts vivants, M.ACTe
 Entrée libre, dans la limite des places disponibles, réservation obligatoire


   
Conférence en espagnol traduite en français.
Prix : 0 €
La dimension du phallus à travers l'art taïno, le vaudou...
14/06/2019 19h00
Conférence La dimension du phallus à travers l'art taïno, le vaudou...
La dimension du phallus à travers l'art taïno, le vaudou...
Conférence
Salle des congrès et des arts vivants - Pointe-à-Pitre - 97110 Pointe-à-Pitre
Titre: "La dimension du phallus en République dominicaine à travers l'art taïno, le vaudou et la culture populaire" 
 
Résumé: Le phallus est le culte sacré de l'organe sexuel masculin et parfois féminin, en tant que force créatrice ou pouvoir générateur, c'est aussi une forme de langage corporel et oral ainsi qu'un comportement. Les cultes phalliques sont universels, ils apparaissent donc dans presque toutes les cultures du monde.
Le phallus​ en République dominicaine, est un héritage hérité de notre culture. Nous pouvons le trouver à la fois dans la culture Taïno et dans la culture vaudou et populaire. Cette étude propose un moyen de relier le phalisme à l'art taïno, au vaudou et à la culture populaire.
Intervenant : José Antonio Arias Peláez 
Biographie: Chercheur en anthropologie socioculturelle, diplômé en archéologie socioculturelle et photographe, José Antonio Arias Pelaez a effectué des études en histoire et ethnographie des Caraïbes. Depuis 2002, il mène une enquête sur le sujet des rituels religieux "populaires" en danger d'extinction en République dominicaine. 
 
Modérateur : Thierry L'Etang, directeur scientifique et culturel du Mémorial ACTe
 
Date: vendredi 14 Juin à 19h00
Lieu: Salle des congrès et des arts vivants, M.ACTe
 
Entrée libre: dans la limite des places disponibles, réservation obligatoire
 
Conférence en Espagnol traduite en Français
Prix : 0 €